La Thailande a le potentiel pour être le leader du tourisme vert

La Thaïlande pourrait être la destination de tourisme vert ou écotourisme de premier plan vert dans la région Asie-Pacifique si toutes les parties liées au tourisme prennent au sérieux  le phénomène et commence à promouvoir le potentiel du pays en s’attaquant au problème du réchauffement climatique, affirme l’ Association de l’écotourisme et du voyage aventure de la Thaïlande (Teata).

Le réchauffement climatique affecte le tourisme, le tourisme cause encore en partie le problème. Par conséquent, les touristes sont devenus plus responsables par rapport à l’environnement, en particulier ceux d’Europe, d’Amérique et du Japon, qui représentent un marché haut de gamme.

Cela s’est traduit par la tendance vers le tourisme respectueux de l’environnement dans de nombreux pays comme le Laos, le Vietnam et le Cambodge. Cependant, leurs sites de tourisme vert restent inférieurs aux normes, car cela prend du temps pour développer des circuits touristiques et les produits écologiques, indique la Teata. Il faut aussi du temps pour former les communautés, les hôtels et restaurants verts doivent être certifiés par des organisations internationales.

Pendant ce temps, la Malaisie, un rival potentiel, n’a pas repris un entraînement sérieux du tourisme vert tandis que Singapour et Hong Kong ont quelques attraits naturels.

La Teata a lancé la promotion du tourisme vert pour 12 ans, mais les touristes verts internationaux représentaient moins de 5% du total des arrivées touristiques en Thaïlande en 2010.

«Nous croyons que la proportion de touristes vert peut dépasser les 5% cette année. Bien que le nombre de touristes verts soit encore très faible, le réchauffement climatique stimulera la croissance dans ce segment à l’avenir. Les Touristes verts sont très loyal et responsable », a déclaré Duangkamol Chansuriyawong le conseiller Teata .

Les exploitants touristiques approuvent et beaucoup d’entre eux veulent prendre le virage vert, mais il n’est pas facile d’élaborer des produits touristiques respectueux de l’environnement.

Le gouvernement et le secteur privé doivent élaborer des campagnes de marketing sur mesure et les promouvoir avec sérieux. Le tourisme vert de la Thaïlande a reçu de bonnes réactions de l’Europe et la Teata se dirige vers l’Amérique du Nord, où le tourisme vert est populaire aussi.

L’association sera de promouvoir le tourisme vert en Thaïlande avec l’Office du tourisme de la Thaïlande et les bureaux aux États-Unis. En Asie, le Japon est son principal objectif.

La Teata déjà lancé des chemins verts, qui sont exploités par des spécialistes avec des guides éco-tour. Les programmes offrent des opportunités uniques invités à séjourner dans des hôtels verts, profiter des activités d’éco-tourisme, et l’expérience de vie, culture et nature avec les communautés locales.

Les quatre séjours verts sont les saveurs et les parfums du centre de la Thaïlande (Samut Songkhram et Phetchaburi), le charme de l’Isan Life (Nakhon Ratchasima et Khao Yai); L’Esprit de Lanna (Lamphun, Lampang et Chiang Mai), et le carrefour des cultures (Chiang Rai). Trois autres séjours seront ajoutées dans la seconde moitié de cette année.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commentez