Asie Voyage

Un visa touristique unique pour visiter l’Asie du Sud-Est ?

Une coopération commune dans le secteur du tourisme et un plan visant stimuler la croissance entre 2013 2015, facilitant les voyages internationaux et domestiques dans la région à l’aide d’une réforme du visa sont les futurs projets des pays du Sud-Est asiatique.

L’initiative a été lancé par Hanoï, Phnom Penh, Vientiane et Naypyidaw, dans une récente conférence en présence de ministres du tourisme de l’Association de l’Asie du Sud-Est.

Au cours des trois prochaines années, le Cambodge, le Laos, le Myanmar (Birmanie) et le Vietnam (CLMV) vont renforcer la coopération afin d’attirer un total de 25 millions de touristes de partout dans le monde, avec au moins quatre millions de «visiteurs» interchangeables qui traverseront les frontières entre les différents pays de la région du Sud-Est asiatique.

Une conférence tenue à Ho Chi Minh-Ville et qui a été dirigée par Hoang Tuan Anh, le ministre vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme, en présence de Bosengkham Vonhdara, le ministre de l’Information, de la Culture et du Tourisme du Laos, Thong Khon, le ministre cambodgien du Tourisme et Thet Oo, l’Ambassadeur de Birmanie au Vietnam.

L’objectif de la réunion était l’examen de la mise en œuvre de l’arrêté ministériel conjoint de 2010 sur la coopération dans le secteur du tourisme des quatre pays (CLMV).

Dans une déclaration commune, les ministres ont souligné récemment qu’une « croissance massive » avait été enregistré dans le tourisme, en dépit de la crise économique mondiale et d’autres problèmes qui ont troublé la région pendant un certain temps, y compris les catastrophes naturelles et les conflits ethnico-religieux. Le délégué vietnamien a déclaré que « l’année dernière, CLMV avait accueilli plus de 12,3 millions de visiteurs, soit une augmentation de 14,5% par rapport à 2010. » Et l’échange de visites entre les quatre pays, « a atteint 2,1 millions, » ou « 17% du total des visiteurs étrangers. »

Le plan signé par les trois gouvernements qui couvrira la période 2013-2015 et prévoit de renforcer l’échange d’informations, le développement des produits et des initiatives pour un tourisme de qualité dans la région indo-chinoise et les efforts conjoints visant à attirer «plus d’investissements» dans l’industrie. A cela s’ajoute la collaboration avec des tiers, y compris des pays étrangers et des organisations internationales. La philosophie du projet est de délivrer un visa touristique unique pour les cinq pays du Mékong inférieur. La Thaïlande a déjà conclu des accords avec le tourisme au Cambodge.

Les ministres ont également souligné l’importance d’une coopération plus étroite avec les entités internationales déjà engagées par l’ASEAN, une association qui réunit 10 nations de l’Asie du Sud, y compris l’ASEAN-Japon et l’ASEAN-Corée du Sud dans le contexte de l’intérêt manifesté par la Banque asiatique de développement (ADB), qui a investi des capitaux pour la construction des infrastructures, des services publics, des ressources humaines et des projets écologiques.

Une réflexion au sujet de “Un visa touristique unique pour visiter l’Asie du Sud-Est ?

  1. Pingback: Les Philippines souhaitent rejoindre le groupe de visa unique pour l’ASEAN | Asie Voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *