Asie Voyage

PATA a établi une force d’action rapide en cas de sinistre

L’association des voyages de la région Asie-Pacifique (PATA) a établi une force d’action rapide en cas de sinistre ( PATA Rapid Recovery Task Force ) pour aborder les stratégies de récupération post-crise face à des bouleversements naturels, économiques, ou politiques d’un pays d’Asie.

A l’occasion du 60e anniversaire de PATA et lors de la Conférence de Beijing le mois dernier, le chef exécutif PATA, Bill Calderwood, a exprimé sa préoccupation au cours des catastrophes naturelles et autres événements catastrophiques qui ont récemment frappé plusieurs pays, et les défis qu’elles posent pour l’industrie du tourisme.

Les pays de destination comme notamment le Japon ( Tsunami) mais aussi la Nouvelle-Zélande, l’Australie, le Myanmar, la Thaïlande, la Chine et de nombreuses régions du Moyen-Orient ont souffert non seulement de l’impact immédiat personnelles et économiques, mais aussi les dommages en cours et résiduels qui rendent encore plus difficile à restaurer la confiance dans la destination comme un lieu de villégiature.

Bill Calderwood a déclaré: «les idées fausses sont difficiles à dissiper et un obstacle importun pour la reprise de l’économie du tourisme. »

« Par conséquent, nous nous sommes demandé ce que PATA pouvait faire pour aider nos membres dans tous les secteurs afin d’accélérer la récupération et de minimiser l’impact de toute perception négative».

Le PATA Rapid Recovery Task Force répond à cette question.

Ce groupe de travail sera composé de membres de la PATA qui vont travailler sur ces questions et, par conséquent élaborer des stratégies d’intervention rapide qui offriront à l’industrie un plan d’action pro-active, et les ressources afin d’accélérer sa récupération post-crise.

Bert van Walbeek, un vétéran de nombreux programmes de gestion des crises et le président présidera le Groupe de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *