Asie Voyage

Le gouvernement du Myanmar n’autorise pas les touristes à dormir chez l’habitant

Myanmar_villageSéjourner chez l’habitant est un moyen de plus en plus populaire pour les voyageurs de s’immerger dans une culture étrangère, et de nombreux pays, y compris en Asie du Sud-Est, encouragent cette pratique en tant que moyen de développement des économies locales.

Le Myanmar (Birmanie), cependant, est loin derrière la tendance actuelle puisque le gouvernement n’autorise pas officiellement les étrangers à passer la nuit dans les maisons des villageois.

L’un des principaux avantages de familles d’accueil, c’est qu’ils permettent aux gens de différentes cultures de se rencontrer et d’apprendre les uns des autres, mais U Myint Tun Oo, le directeur adjoint du ministère de l’hôtellerie et du tourisme, voit cela comme un aspect potentiellement négatif.

« Le gouvernement ne permet pas le tourisme chez l’habitant au Myanmar en raison des différentes cultures, langues et niveaux de vie entre les villageois et les touristes ».

« Nous devons éduquer les villageois qui n’ont pas la connaissance de ce type de séjour touristique. Si nous le permettons maintenant, il y aura des problèmes et des malentendus inutiles entre les touristes et les villageois ».

Le directeur adjoint du ministère du tourisme a déclaré que le ministère était en train d’écrire des lignes directrices et d’organiser des ateliers pour les familles d’accueil, mais il était incapable de dire quand ils seraient officiellement autorisés.

Bien que n’étant pas fasciné par le concept de l’échange culturel, le directeur est conscient des avantages économiques :
« Si les familles d’accueil deviennent populaires au Myanmar, les villages où les touristes iront seront améliorer et obtiendront de nombreux avantages. Les touristes pourront acheter les produits du village, de sorte que plus il y aura de touristes, plus cela bénéficiera des villageois » .

Selon U Thet Lwin Toe, le vice-président de l’Union des Associations du Voyage au Myanmar ( UMTA ), il y a bien plus d’avantages aux séjours chez l’habitant que des avantages économiques.

Il a notamment indiqué que cela faciliterait le partage de « connaissances et d’expériences entre les touristes et les villageois », ce qui aiderait le Myanmar devenir mieux connu dans le monde.

Il a également indiqué qu’il y aurait des avantages éducatifs.

« L’objectif principal de séjour chez l’habitant est la communauté locale, ce qui signifie que les étudiants locaux ou internationaux pourraient rester avec une famille pendant les études et la rédaction de leur thèse sur la vie dans les villages ordinaires ».

U Thet Lwin Toe a ajouté qu’il pensait que les familles d’accueil seraient plus appropriés pour des voyages à forfait que pour les voyageurs indépendants.

« Notre pays devrait s’ouvrir aux séjours chez l’habitant, mais nous devons d’abord former les gens afin que des excursions soient organisées systématiquement » a conclu le vice-président de l’UMTA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *