Asie Voyage

Le tourisme en Asie-Pacifique a augmenté en mai, mais le ralentissement se poursuit

Les arrivées des visiteurs internationaux en destinations de l’Asie-Pacifique au cours de mai 2012 a montré un gain collectif de 3% par rapport u même mois l’année dernière selon les résultats provisoires publiés par la Pacific Asia Travel Association (PATA).
C’est le deuxième mois consécutif avec un taux de croissance en baisse et le ressentiment de l’impact des troubles économiques à travers le monde. Pour les cinq premiers mois de 2012, la croissance moyenne des arrivées de visiteurs internationaux dans les destinations d’Asie-Pacifique était de 6% par année en année.

La croissance en Asie du Nord était aussi un peu plus lente avec une augmentation de 4% en glissement annuel. Un assouplissement général des flux de voyages à l’étranger et une baisse de la demande vers la Chine a continué à freiner la croissance globale du nombre d’arrivées, pour la Chine (-2%) et Macao (-7%) au cours du mois de mai. les arrivées à Taipei (+27%), Hong Kong (+13%) et la Corée (+27%) ont toutefois été robuste et bien soutenu par un rebond du nombre d’arrivées en provenance du Japon et le marché résistant chinois. Le Japon a un résultat exceptionnel (+87%), mais n’a pas encore atteint le niveau d’avant la crise des arrivées internationales, bien que ce soit susceptible de se produire dans les prochains mois.

Les arrivées d’étrangers en Asie du Sud a connu une croissance modérée de 6% au cours du mois. En dépit d’un faible résultat des Maldives (-1%) et un mois relativement plus faible pour le Népal (+9%), la tendance générale de la sous-région encore montré une certaine promesse par rapport au mois précédent. L’Inde a augmenté de 5% en mai 2012, tandis que le Sri Lanka a géré une croissance à deux chiffres des arrivées (+18%). Cette tendance à la hausse semble se poursuivre alors que les premiers résultats de Juin suggèrent une autre augmentation dans le taux de croissance des arrivées.

Même dans ces conditions difficiles, l’Asie du Sud-Est a quand même réussi une solide croissance de 8% au cours du mois pour devenir la destination la plus forte croissance en Asie-Pacifique. Même si la tendance de croissance est encore à la baisse, passant d’un sommet de 15% en Mars à 9% en Avril et 8% en mai. Il y a des points positifs cependant. Les Philippines ont montré une augmentation plus lente mais néanmoins significative de 6% après quatre mois consécutifs de croissance à deux chiffres. De même le Cambodge (+23%), l’Indonésie (+8%), Singapour (+14%) et la Thaïlande (+8%) sont bien supérieur à la moyenne de la sous-région, alors que le Myanmar ( Birmanie ) en particulier a reçu une très forte augmentation avec un gain de 53% des arrivées de l’étranger au cours de mai 2012. Le Vietnam cependant enregistré une croissance négative (-13%) pour le mois, la première fois que cela se produit depuis Septembre 2011.

La performance relativement forte du Pacifique, ces derniers mois, a continué à mai. Après la fermeture d’une année de stagnation en 2011, la tendance à la hausse a débuté en Janvier et maintenu l’élan depuis Mars. Bien que la demande de transport reste instable, les perspectives à court terme semble très prometteur. En mai 2012, les arrivées étrangères dans le Pacifique a augmenté de 8% en glissement sur un an, tirée en grande partie par la forte croissance des arrivées d’étrangers à Guam (+17%) et Hawaï (+12%). La plupart des destinations petites îles dans le Pacifique a également signalé une croissance positive menée par le Samoa (+30%), le Mariannes du Nord (+20%) et à Tahiti (+8%). Les destinations les plus dominantes de l’Australie (+2%) et la Nouvelle-Zélande (+0%), a enregistré un mois de croissance relativement plus lente ou de stagnation.

Commentant les dernières statistiques du tourisme de chez PATA, le directeur Martin J Craigs, a déclaré: «Bien qu’il y ait des variations significatives dans les résultats aux niveaux sous-régional et des destinations, la plupart des économies d’Asie-Pacifique ont enregistré une croissance encore au cours du mois de mai 2012 . Il est évident, toutefois, que le marché mondial en difficulté, a un impact sur la région Asie-Pacifique. Aucun de nous ne peut se permettre d’être complaisants alors que nous atteignons le point à mi-chemin de l’année civile 2012. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *