Asie Voyage

Témoignage du périple à vélo en Asie de Lilian et Lucylle

Témoignage du périple à vélo en Asie de Lilian et Lucylle, dont la seule lecture donne l´envie de se précipiter sur le premier billet pas cher vers l´Asie qui se présente ! Propos recueillis par le site Ouest-france :
« Mon grand-père était militaire dans les colonies. Il a voyagé un peu partout et j’ai toujours été fasciné. À 19 ans, je suis parti trois mois pour travailler dans l’humanitaire à Madagascar. Depuis 5 ans, avec ma femme, on fait de grand voyage. En 2005, c’était le tout premier. On a traversé le Sri Lanka et l’Inde, en partant des sources du Mékong. On est allé dans des endroits complètement inexplorés ».

« À chaque voyage, nous faisons un livre et un film. Notre prochain livre paraît lundi prochain. Nous y racontons le troisième voyage que nous avons fait l’an dernier, pendant 5 mois, d’Ouzbékistan jusqu’en Chine. Cette fois-là, on a décidé de voyager à vélo à cause des distances. On est passé sur des chemins, sur de pistes ».

« 5 000 kilomètres à vélo »

« Nous avons parcouru à vélo près de 5 000 kilomètres, de l’Ouzbékistan aux vertes vallées des Tian-Shan chinois, en traversant le Pamir tadjik et le Kirghizistan. Nous avons passé des dizaines de cols enneigés, affronté le froid au Tadjikistan. Pendant 3 semaines, on a eu des températures avoisinant moins quinze degrés. Et il n’y avait personne. Il a fallu, en plus du froid, affronter l’isolement ».

« Arrêtés par la police chinoise »

« Les arrestations en Chine nous ont plus particulièrement marqués. Avant notre arrivée, il y avait eu des émeutes opposant le gouvernement de Pékin et les Ouïgours islamiques, à la frontière de la Mongolie. On a été arrêté une dizaine de fois. Nous revenions d’Afghanistan et les policiers chinois n’ont pas voulu croire que nous étions Français ».

« On a été fouillés et interrogés. On nous a même enfermés pendant une nuit séparément. Ils pensaient qu’on était des terroristes. Ils ont fini par nous relâcher, mais ont gardé nos vélos et nous avons dû abréger notre voyage. J’ai même cru qu’on n’allait pas pouvoir revenir. J’ai ensuite contacté l’ambassade de France qui n’a rien voulu savoir. C’est pourquoi, la libération de Clotilde Reiss m’étonne. »

« L’époque russe »

« En Chine. Il y a aussi des minorités, autres que les Tibétains, qui souffrent. Pour ce voyage, on a aussi appris un peu le Russe pour pouvoir échanger en Asie centrale. Beaucoup d’habitants nous ont dit qu’ils préféraient en fait l’époque soviétique, car, maintenant, il y a encore plus d’oppression et de misère, notamment en Ouzbékistan et au Tadjikistan. ».

Recueilli par Nathalie JAY.

Asie centrale Terres d’aventures, récit de voyage, éditions Vent du large, de Lilian Vezin et Lucylle Mucy. En vente à partir de la semaine prochaine dans les librairies de la région de Vannes. 220 pages. Prix : 18,95 €. Une exposition de photos a lieu du 19 au 29 mai, au Moulin de Pen-Castel à Arzon. Dédicace, samedi 22 mai à 14 h 30 à Pen Castel, et vernissage de l’exposition photo à 16 h.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *